L’histoire du thé et de la tisane

The et tisane

Le thé et la tisane sont deux boissons connues depuis des siècles pour leurs vertus thérapeutiques. Si seuls les feuilles et les bourgeons sont utilisés pour la préparation du thé, la préparation de la tisane peut faire intervenir plus d’éléments. En plus des feuilles, on peut utiliser des écorces, des tiges, des fleurs, des fruits, des graines ou même des racines pour faire de la tisane. Résultat de plusieurs millénaires de savoir-faire, ces deux boissons sont considérées comme les plus anciens remèdes dont dispose l’humanité pour se soigner.

La tisane

Les deux remèdes que sont le thé et la tisane proviennent de certaines plantes connues par les phytothérapeutes et cultivées depuis l’antiquité. Il existe des preuves scientifiques qui prouvent que durant cette période, les Grecs et les Romains utilisaient les tisanes pour soulager différents maux. L’utilisation de tisanes est d’ailleurs mondiale en témoigne sa présence dans la plupart des civilisations. En Inde, la médecine ayurvédique utilise de la tisane pour effectuer différents soins. En Afrique, la phytothérapie fut et reste un recours très important en cas de maladie. Il en est de même au Pérou et en chine ou la pharmacopée occupe une place très importante. Partout sur la planète, la tisane est toujours obtenue par l’une des manières suivantes : macération, infusion, digestion ou décoction. Vous pouvez consulter articles du site mistergoodman.fr pour en savoir plus sur ce sujet.

Le thé

Né en Chine, le thé s’est tout d’abord exporté vers le Japon. Après la découverte de la route des Indes par les explorateurs portugais, le thé a été importé en Europe. Cette boisson très appréciée par la bourgeoisie britannique a été rendue populaire par Anne Stuart par le biais de sa fameuse tea time. Après s’être popularisé dans tout l’Europe, il s’est exporté en Afrique pendant la colonisation. Malgré les avancées de la médecine, le thé et la tisane restent des remèdes forts appréciés.